Divers

La Communauté d’Agglomération et ses communes lancent une enquête sur les logements vacants 8 avril au 1er juin 2024 !

L’objectif ? Connaître les raisons de la vacance afin de pouvoir accompagner les propriétaires pour remettre leur logement sur le marché.

Vous êtes propriétaire d’un logement vacant : répondez au questionnaire en cliquant ici ou scannant le QR Code ci-dessous.

Mais qu’est-ce qu’on entend par logement vacant ?

Les logements vacants sont définis comme des logements à usage d’habitation bénéficiant d’éléments de confort minimum (électricité, eau courante, sanitaires…) mais inoccupés par des habitants. Ils peuvent être en vente ou en location, en attente d’occupation, en attente de règlement de succession, conservé par un employeur au profit de ses employés ou sans affectation précise (c’est le cas des logements vétustes par exemple).

Pourquoi ces logements sont importants ?

Un des objectifs majeurs de la Communauté d’Agglomération est de pouvoir proposer une offre de logement plus étoffée sur le territoire pour répondre aux besoins des habitants et au-delà de la construction neuve, les logements considérés comme vacants sont à prendre en compte. Ils représentent 10,7% des logements de notre territoire.

Ces logements pourraient offrir des solutions à des personnes en recherche : des jeunes de la commune, des personnes souhaitant se rapprocher de leur lieu d’emploi, des familles qui souhaitent s’installer…

Nous comptons donc sur vous pour nous permettre de mieux connaître la réalité du terrain qui se cache derrière les statistiques de la vacance de logements.

Pour aller plus loin : est-ce que c’est si mauvais d’avoir des logements vacants ?

Evidemment, pour s’assurer que chacun puisse se loger dans une ville ou un village, il est nécessaire qu’une partie des logements soient vacants. S’ils étaient tous occupés, personne ne pourrait s’installer. Cette vacance « utile » est dite vacance frictionnelle, elle peut durer de moins de 6 mois à 1 an et c’est elle qui va permettre aux gens de déménager ou de réaliser des travaux entre deux locataires par exemple, cela peut aussi être le temps qu’un bien immobilier se vende.

La vacance est plus problématique quand elle s’inscrit dans la durée, c’est ce qu’on appelle la vacance structurelle, c’est celle qui immobilise dans le temps long des biens qui pourraient être utilisés pour loger des habitants. On considère qu’un bien entre dans la vacance structurelle après 2 ans sans être occupé. C’est d’ailleurs pour cela que l’enquête qui se déroule actuellement concerne les logements vacants depuis plus de 2 ans.